Le problème

Il peut arriver qu'on aie un PC qui soit équipé d'un lecteur de CD ou de DVD, mais qui ne permet pas de démarrer (ou “booter”) sur celui-ci.

Dans ce cas le plus simple consiste à s'équiper d'une disquette de démarrage qui va permettre d'amorcer le système, puis “donner la main” au CD ou DVD.

Second cas : il se peut qu'on n'aie pas de lecteur de CD/DVD du tout, auquel cas on peut encore se servir d'une disquette pour amorcer un système dans la mesure où il est équipé d'une connexion réseau.

Ces manips sont particulièrement utiles pour installer une distribution Linux fournie généralement sur CD ou DVD, voire disponible sur un serveur, qu'il soit local ou accessible par internet. Nous verrons ici plusieurs exemples, en particulier pour installer la distribution Mandriva.

Enfin cet article aborde une 3ème situation : une fois qu'on a un Linux installé, avec amorce du système installée classiquement sur un disque dur (ce qu'on appelle le “MBR” pour Master Boot Record), il peut arriver que ce MBR soit détruit pour diverses raisons, et il est donc prudent de disposer d'une disquette de secours pour redémarrer en de telles circonstances.

Article rédigé par Jeanmm 8-)
version initiale : 1er juin 2006.

Disquette universelle Smart Boot Manager

Smart Boot Manager est un projet Libre dont on trouvera le site ici. Ce site est rédigé en anglais, c'est pourquoi cet article aidera ceux qui n'y comprennent pas (encore) grand chose.

Lien pour télécharger : download ou download2 (choisir la dernière version).

Cas de windaube

Si on ne dispose pas encore d'un Linux, mais d'un simple windaube, on peut s'en servir pour créer une disquette SBM. Télécharger le dernier fichier sbminst.exe disponible sur la page de téléchargement.

Ouvrir une console DOS sur le dossier où se trouve sbminst.exe, insérer une disquette, puis taper :

sbminst -t fr -d 0

Options : -t fr signifie qu'on veut la version française, et -d 0 signifie qu'il s'agit d'un lecteur de disquette, le 1er du PC (il peut arriver qu'on aie 2 lecteurs sur un même PC). Attention surtout à l'option ”-d”, ne pas se tromper de lettre sinon on risque d'avoir de mauvaises surprises.

Un message s'affiche pour demander si on est sûr : taper “y”.

Si c'est bon on aura finalement le message : “Installation successful!”.

C'est tout ! La disquette est prête. Quand on démarre le PC avec cette disquette un programme se lance, affiche la liste des possibilités de démarrage d'un système (lecteur de CD, de DVD, disque dur, partitions…); il suffit alors de sélectionner celui qu'on veut et ça devrait démarrer aussitôt.

Cas de Linux

Télécharger le dernier fichier sbminst-static (Linux binary, static). La suite est analogue à la manip sous windaube :

Ouvrir une console Bash sur le dossier où se trouve sbminst-static, insérer une disquette, puis taper :

chmod +x sbminst-static
./sbminst-static -t fr -d /dev/fd0

Le même message s'affiche pour demander si on est sûr : taper “y”.

Si c'est bon on aura finalement le message : “Installation successful!”.

Disquettes fournies par la distribution Mandriva

Sur le 1er CD d'une distribution Mandriva (ou le DVD) il existe des dossiers avec divers fichiers, dont des outils permettant de faciliter l'installation. Les disquettes créées par les manips ci-dessous sont de vrais petits linux autonomes qui permettront en particulier de démarrer une procédure d'installation du CD, du DVD ou via le réseau.

Cas de windaube, disquette pour CD/DVD

On peut utiliser l'utilitaire rawwrite.exe pour créer la disquette de démarrage sous DOS ou Windows. Cet utilitaire se trouve dans le dossier dosutils du 1er CD ou DVD Mandriva.

J'ai essayé cet outil, il y a à priori 2 façons de le lancer :

  • En cliquant 2 fois sur le fichier, on ouvre une console DOS dans laquelle il faut taper successivement 3 choses :
    • Le nom du fichier image à copier sur la disquette; si le CD (ou DVD) est par exemple monté en D:, ce sera D:\install\images\cdrom.img
    • Le nom de la disquette, en principe : A:
    • puis taper la touche Entrée pour confirmer.
  • En ouvrant explicitement une console dos et en tapant le nom D:\dosutils\rawwrite on lance une interface graphique dans laquelle il suffit de renseigner le même nom D:\install\images\cdrom.img.

Cas de Linux, disquette pour CD/DVD

Si le CD ou DVD est monté en /mnt/cdrom on pourra créer une disquette de démarrage avec le fichier cdrom.img :

dd if=/mnt/cdrom/install/images/cdrom.img of=/dev/fd0

Disquettes pour le Réseau

De manière analogue aux cas précédents pour CD/DVD, on va pouvoir créer un jeu de disquettes pour démarrer l'installation d'une Mandriva via le réseau. Il est conseillé d'avoir un PC relié à une liaison rapide, type ethernet RJ45 (cas de l'exemple présenté ci-dessous), et il parait qu'on peut aussi s'en sortir pour certaines connexions de portables via carte PCMCIA (cas non testés).

Le dossier des images du CD ou DVD Mandriva contient les fichiers network.img et network_drivers.img qu'on utilisera comme précédemment pour créer 2 disquettes : la première pour effectivement booter le PC, et la suivante à mettre ensuite sur demande pour charger les drivers complémentaires.

Ces disquettes permettent de démarrer une installation en protocole ftp, nfs ou http. Il est conseillé de connaître l'adresse exacte du serveur distant et la manière de l'atteindre avant de commencer (type de protocole, passage par proxy ou non, mots de passes…). On démarre ensuite la 1ère disquette et on croise les doigts.

Exemple d'installation de Mandriva 2006 grâce au serveur public de Free. L'adresse de base des fichiers nécessaires est :

ftp://ftp.proxad.net/pub/Distributions_Linux/Mandrakelinux/official/2006.0/i586/

Au niveau des champs à remplir lors du choix du serveur, on décomposera en 2 lignes :

ftp.proxad.net
pub/Distributions_Linux/Mandrakelinux/official/2006.0/i586

Pour savoir où s'arrêter dans l'arborescence, rechercher le dossier “install” : c'est tout ce qui précède qui est à renseigner. A noter que le clavier est par défaut en qwerty et non pas en azerty, ce qui oblige à une certaine gymnastique, par exemple :

  • taper ”:” pour obtenir ”.”
  • taper “q” pour obtenir “a”
  • taper ”!” pour obtenir ”/”
  • taper Shift+”)” pour obtenir “_”
  • taper ”,” pour obtenir “m”

Si tout se passe bien on finira par entrer dans la procédure d'installation comme si on avait démarré sur CD/DVD. Il faut parfois s'y reprendre à plusieurs fois, ça peut planter pour un rien.

Un inconvénient par rapport aux CD/DVD : seule la version “free edition” semble installable par serveur public; pour ceux qui veulent la version complète “powerpack” il faut s'y prendre autrement.

Disquette de secours LILO

Une précaution importante à prendre, une fois qu'on dispose d'un Linux opérationnel, est de dupliquer son démarrage sur une disquette qu'on mettra en lieu sûr. Ici on donne le cas de Lilo, mais c'est aussi possible pour les adeptes de Grub ou d'autres systèmes de démarrage. Pour Grub voir le § suivant.

Ce type de disquette est encore différent des 2 précédents. Il s'agit là d'une copie conforme de la procédure de démarrage normale de son Linux, avec toutes les options qu'on a choisies (systèmes possibles, temporisation…), et non pas un moyen de démarrer une installation. C'est très utile si on a par mégarde endommagé le secteur de démarrage de son disque dur, ce qui peut malheureusement arriver. C'est un complément aux types de disquettes précédents, et peut parfois permettre de sauver son système sans avoir justement recours aux disquettes de re-installation.

Il suffit d'éditer en root le fichier /etc/lilo.conf et modifier la ligne commençant par boot. On commence par dupliquer le fichier pour limiter les éventuelles erreurs :

cd /etc
cp lilo.conf lilo.conf.bon

Supposons que le début du fichier contienne :

boot=/dev/hda

On remplace la ligne par :

boot=/dev/fd0

On enregistre le fichier, on met une disquette dans le lecteur, puis on tape la commande :

lilo -v

Si tout se passe bien la disquette est créée. Ne pas oublier de restaurer le fichier lilo.conf d'origine :

rm -f lilo.conf
cp lilo.conf.bon lilo.conf

Disquette de secours GRUB

GRUB est un excellent logiciel de démarrage de tous systèmes, avec d'innombrables possibilités qu'on n'abordera pas ici. On peut conseiller de lire l'article suivant : www.linux-france.org ou en anglais et plus précis : www.gnu.org.

Une disquette de boot GRUB a l'avantage d'être plus facilement modifiable qu'une disquette Lilo : il suffit d'en éditer directement le fichier de configuration sans invoquer aucune commande spéciale ni modifier/restaurer de fichier sur disque. Le fichier de configuration s'appelle menu.lst (ou grub.conf selon distribution).

On suppose être dans une console en root, dans un dossier contenant les fichiers de grub stage1 et stage2, typiquement /boot/grub. Commençons par créer une disquette :

umount /mnt/floppy
mke2fs /dev/fd0
mount -t ext2 /dev/fd0 /mnt/floppy
mkdir /mnt/floppy/boot
mkdir /mnt/floppy/boot/grub
cp stage1 /mnt/floppy/boot/grub
cp stage2 /mnt/floppy/boot/grub
sync

On peut ajouter une image de fond (ou “splash-screen”), par exemple :

cp image.xpm.gz /mnt/floppy/boot/image.xpm.gz

Dans ce cas il faudra veiller à mettre la ligne correspondante dans le fichier de configuration :

splashimage=(fd0)/boot/image.xpm.gz

Copier le fichier de configuration menu.lst (ou grub.conf) :

cp menu.lst /mnt/floppy/boot/grub

Rendre la disquette bootable par les commandes :

umount /mnt/floppy
grub --batch <<EOT
root (fd0)
setup (fd0)
quit
EOT

Pour le reste des manips à faire sur le fichier de configuration, lire le chapitre des compléments de l'article suivant : CD_de_boot. En effet, que le fichier de configuration se trouve sur disquette ou sur CD ne change quasiment rien à son contenu, on y mettra donc les mêmes lignes de gestion du clavier “azerty” et de menus de boot, et on pourra aussi mettre une image de fond personnalisée.

 
creer_une_disquette_de_boot.txt · Dernière modification: 2017/02/21 15:10 (édition externe)
 
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous la licence suivante:CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki